Rechercher
  • Elpidio Pezzella

Le choix de Mattia

Ils tirèrent au sort, et le sort tomba sur Matthias, qui fut associé aux onze apôtres.

Actes 1:26

Alors que le groupe de disciples avec les apôtres au centre attend l'accomplissement de la promesse du Seigneur monté peu avant, environ cent vingt personnes sont réunies en prière et en méditation, lorsque Pierre se lève et indique quelque chose aux autres. Avant même la Pentecôte, Simon fait entendre sa voix et tire les ficelles du groupe. Le Ressuscité l'avait chargé de garder le troupeau et les agneaux (Jean 21:15-18). La nouvelle de la mort de Judas (suicide) a laissé des fissures dans la tête des personnes présentes, déjà abasourdies par le départ du Maître. Il l'avait lui-même assuré, en répondant à Pierre: "quand le Fils de l'homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m'avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d'Israël" (Matthieu 19:28). Sans Judas, effectivement exclu pour ses actions du trône, un nouveau douzième doit être assuré.


Il y a donc des affirmations qui sont données comme vraies mais qui ne sont pas précises, comme celle que les apôtres étaient douze. En fait, douze disciples ont été appelés à être les premiers apôtres, mais au début du livre des Actes nous trouvons le treizième et plus tard le quatorzième (Saul de Tarse). Selon Eusèbe de Césarée et Épiphane de Salamine, il était l'un des soixante-douze disciples dont parle Luc au chapitre 10 de son évangile, et désigné par Jésus pour le précéder dans les lieux où il allait se rendre. Par conséquent, Joseph aussi a dû participer à l'expédition. Il était probablement le frère de Judas mentionné plus tard dans Actes (15:22), et choisi avec Silas pour accompagner Paul et Barnabas à Antioche. En fait, ce Judas est aussi appelé "Barsabba" (fils de Šĕbhā). Le fait qu'il ait été surnommé "le juste" en dit long sur lui. De plus, tous deux faisaient partie du groupe élargi des disciples dès le début, «depuis le baptême de Jean jusqu'au jour où il a été enlevé du milieu de nous, il y en ait un qui nous soit associé comme témoin de sa résurrection» (Actes 1:22).


Que dire de Giuseppe, celui appelé à être l'alternative à Mattia, mais qui verra l'autre l'emporter au tirage au sort. Considéré au même titre que Matthias, il a l'opportunité de rejoindre les rangs des apôtres. Luc dans la rédaction de l'histoire nous offre une nouvelle maigre du fait, sans détails personnels au-delà du nom des personnes impliquées. Il n'y a aucune réaction des personnes présentes, ni avant ni après. Il n'y a pas de mots des deux parties intéressées après le résultat du tirage au sort. Justement sur ce point, j'ai essayé d'imaginer la scène, de m'immerger dans l'esprit des deux, d'être parmi environ cent vingt. D'un côté, certainement la joie. De l'autre, une calme déception, peut-être. Et si, en revanche, nous avions vraiment deux personnes devant nous au niveau des apôtres? Nous avons du mal à nous comparer à ceux qui ont une âme noble et un esprit bien disposé. Peter évite le choix personnel et, avec les autres, il s'appuie au-delà de toute compréhension humaine sur le tirage au sort, certain que celui qui est choisi le sera. Ce n'était pas nouveau dans le monde juif. Personne ne crie au complot ou n'appelle à la répétition. Il y a quelque chose de surnaturel dans l'air, qui ne peut être ruiné par la chair humaine.


Ce qui se passe ensuite est hors des pages des Actes, si ce n'est que le même groupe se retrouve «d'égal consentement» quelques jours plus tard pour vivre l'expérience de la Pentecôte. L'élection de Mattia n'est pas l'exclusion de Joseph. Tous deux sont et resteront disciples du Maître. Seule une «bonne personne», différente de nous, pouvait rester dans le groupe comme si de rien n'était, en effet qui sait qui fut le premier à encourager Mattia à accepter sa vocation et à le soutenir dans la responsabilité. Et n'oublions pas que l'Esprit ne les avait pas encore remplis. Ces quelques versets sont une grande leçon pour quiconque aspire à servir le Seigneur, dont la volonté reste souveraine, dont le choix est indiscutable. Peu importe de faire partie de l'élite (et ici il n'y en a pas!), ni d'être parmi les ailiers et les deuxièmes lignes. Ce qui compte, c'est de faire partie du plan, de la vision, de l'œuvre, de l'Église, du royaume de Dieu. «Ainsi, mes frères bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, travaillant de mieux en mieux à l'oeuvre du Seigneur, sachant que votre travail ne sera pas vain dans le Seigneur» (1 Corinthiens 15:58).



 

Plan de lecture hebdomadaire

de la Bible n. 18

25 avril, 2 Samuel 21-22; Luc 18:24-43

26 avril, 2 Samuel 23-24; Luc 19:1-27

27 avril, 1 Rois 1-2; Luc 19:28-48

28 avril, 1 Rois 3-5; Luc 20:1-26

29 avril, 1 Rois 6-7; Luc 20:27-47

30 avril, 1 Rois 8-9; Luc 21:1-19

01 mai 1 Rois 10-11; Luc 21:20-38



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout