Rechercher
  • Elpidio Pezzella

Ne dis pas que tu n'as pas de force

Va avec cette force que tu as, et délivre Israël de la main de Madian; n'est-ce pas moi qui t'envoie?

Juges 6:14

L'histoire de Gédéon, le cinquième juge d'Israël, attire notre attention, surtout lorsque nous sommes confrontés à des moments difficiles, dans lesquels nous nous cachons dans l'espoir de ne pas être traqués par aucun mal. Jeune homme appartenant à la tribu de Manassé, au clan d'Abiezer, fils de Joas d'Ofra, une ville à quelques kilomètres à l'est de Samarie, c'est une personne sans aucun pouvoir et sans possibilité de devenir un héros. À son époque, le pays était périodiquement attaqué par les Madianites, ainsi que les Amalécites et d'autres peuples orientaux, et les gens étaient de plus en plus réduits à la pauvreté. Le livre des Juges fait remonter l'oppression à la culpabilité d'Israël d'avoir abandonné son Dieu (6:1), qui ne reste pas indifférent, mais intervient au cri de son peuple. Chaque fois que les Madianites sortaient du désert, les Israélites se réfugiaient dans la terreur dans les ravins et les grottes des montagnes, presque paralysés par la peur. Et c'est ainsi que notre homme est.


Gideon bat, il ne peut s'en empêcher et pour survivre il doit vaincre la peur d'être découvert par les oppresseurs. Il le fait en se plaçant non pas dans la cour de la ferme, où il aurait été facilement visible, mais caché dans le pressoir (la cave du vignoble). Il se retrouve dans ce ravin, fatigué et inquiet, lorsque l'ange du Seigneur se révèle sous un chêne dans le champ et le salue en l'appelant comme un "homme fort et vaillant". Possible? Regarde-t-il Gédéon ou quelqu'un d'autre? Le jeune homme n'est pas surpris par la présence divine, il apparaît familier et habitué, mais il répond en élevant ses griefs, d'abord sur la raison pour laquelle les gens vivent dans cette condition et ensuite sur le choix qui s'est porté sur sa personne. Il a la possibilité de se défouler, d'exprimer sa lamentation envers ceux qui parlent encore de Dieu. Quand les situations sont défavorables, quand les conditions sont mauvaises, quand l'aube n'attend pas le coucher du soleil et vice versa, Dieu ne peut pas trouver de place. les pensées et les attentes des gens. Et puis les mots résonnent: "Où est-il ? Où est-il allé?". La réponse rapide et directe de l'ange l'a surpris, nous laissant une indication claire: "Allez avec votre force et sauvez Israël de la main de Madian".


Dieu n'offre jamais une solution instantanée à nos problèmes, les résolvant en un claquement de doigts ou un clin d'œil. Au contraire, il nous visite en quelque sorte et nous assure de sa proximité dans les afflictions, mais il nous demande de lutter pour que le bien triomphe. Il y a des victoires qui prennent du temps. Plutôt que de vous plaindre de ce à quoi vous êtes confronté, au lieu de décharger les défauts de ce que vous rencontrez sur le All-Ruler, rembobinez le ruban, car très probablement les causes se trouvent ailleurs. Quelle que soit l'origine du mal, ce qu'il faut faire dans le présent, c'est aller l'affronter, en ayant pleine confiance en ses propres moyens et en comptant sur l'assistance divine. Quand je pense à Gédéon, j'essaie de me plonger dans ce qu'il aura ressenti à ce moment-là. Cher ami, la force que vous utilisez pour battre, vous pouvez l'utiliser pour faire face au problème, l'ennemi. Non seulement votre action vous sauvera, mais ce sera un déclencheur pour sauver les autres. Sortez du pressoir, quittez le champ d'Ofrah. Aux yeux du Seigneur, vous êtes vous aussi "fort et vaillant". Il y aura des doutes. L'hésitation vous accompagnera, mais rappelez-vous que Dieu est avec vous. Le continuum de l'histoire dit que Gédéon demande des signes répétés pour être sûr de ce qu'il a entendu, car il est constamment engourdi par la peur de ne pas y arriver. En même temps, cependant, il ne doute pas de la parole de Dieu, mais se demande si cette parole lui est précisément adressée. Sage, peureux, réfléchi... pour moi celui qui ne veut pas faire son propre truc. Nous faisons de même.


 

Plan de lecture hebdomadaire

de la Bible n. 21

16 mai, 2 Rois 24-25; Jean 5:1-24

17 mai, 1 Chroniques 1-3; Jean 5:25-47

18 mai, 1 Chroniques 4-6; Jean 6:1-21

19 mai, 1 Chroniques 7-9; Jean 6:22-44

20 mai, 1 Chroniques 10-12; Jean 6:45-71

21 mai, 1 Chroniques 13-15; Jean 7:1-27

22 mai, 1 Chroniques 16-18; Jean 7:28-53


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout